Nouveaux gTLDs et innovation

Un peu d'innovation

Qu'elles soient "ouvertes" ou "restrictives", les nouvelles extensions Internet sont là pour proposer un choix plus vaste de noms de domaine. Il est aussi possible de créer une extension Internet pour une utilisation propre aux marques et destinée à une utilisation interne. Il y a néanmoins trop de registres aujourd'hui sur le marché des noms de domaine et les volumes de noms créés démontrent que les résultats escomptés, ne sont pas là.

Commercialiser des noms de domaine n'est pas la seule option

Les nouveaux candidats aux nouvelles extensions Internet pensent que commercialiser leurs noms grace au réseau des bureaux d'enregistrement accrédités (les Registrars) est la seule façon de rendre un registre rentable. C'est exact "sur le papier", mais il existe plusieurs façons de procéder.

Chez Jovenet Consulting, nous avons une bonne visibilité de l'état actuel du marché des registres qui commercialisent des noms de domaine, et si nombreux d'entre eux pensaient vendre des milliers (millions) de noms dès leur première année de lancement, les diverses méthodes essayées ont démontré qu'elles...ne fonctionnaient pas forcément.

  • Le don de nom de domaine a démontré que très peu de titulaires les renouvellent;
  • Vendre à très bas prix implique que les utilisateurs n'exploitent pas les noms de domaine de façon à valoriser un contenu: lorsque ceux-ci sont renouvelés, ils servent souvent à des opérations de phishing, spam ou propagation de malwares, dévalorisant l'image du registre;
  • Vendre à un prix élevé est une méthode dont j'ai longtemps tenté de savoir si celle-ci était intéressante pour les registres qui la pratiquent: je n'ai toujours pas réponse à cette question (mais peut être est-ce la cas);
  • Vendre des noms de domaine Premiums: les registres en parlent beaucoup et je voudrais sincèrement les croire mais se lance t'on dans un projet de registre pour vendre des noms de domaine Premiums?
  • Parquer des noms de domaine coûte souvent plus cher en renouvellement que les revenus publicitaires générés.

Exemples d'innovations

Elections présidentielles

Les élections présidentielles sont un sujet qui est pris très au sérieux dans certains pays et dont les investissements publicitaires pour couvrir un candidat, peuvent être considérables. Si les réseaux sociaux sont déjà un très bon outil publicitaire, la création d'une extension Internet dédiée à la couverture d'une investiture peut s'avérer être bien plus performant en termes de visibilité.

Plantation d'arbres et reforestation

Gagner de l'argent en vendant des noms de domaine au réseau des bureaux d'enregistrement accrédités est la vocation des registres: "c'est ainsi qu'ils gagnent leur vie" (sauf les ".marque" qui ne vendent pas de noms de domaine). En fonction de la façon dont une extension est marketée, il devient possible de reverser un pourcentage des gains à une autre cause: celle de la reforestation par exemple. Si il y a peu d'intérêt à vendre des noms de domaine ".tree" (ou ".arbre") à des utilisateurs finaux, il y en a davantage à proposer ce concept à des groupes ou à des grandes entreprises afin qu'elles contribue à la reforestation...de façon différente: nous parlons ici de partenaires financiers. C'est dans ce contexte que devraient se positionner les grandes organisations de reforestation car une entreprise peut réduire son niveau d'imposition en contribuant à planter des arbres.

Devenir un monopole

Devenir "Registre", c'est aussi devenir une autorité unique, seule autorisée à la création de noms de domaine d'une extension Internet: un registre est un organisme de gouvernance, il ne peut y en avoir deux. Acquérir le statut de registre peut représenter peu d'intérêt dans les années qui suivent l'accréditation de l'ICANN; cela peut en représenter beaucoup plus à 10 ou 20 ans. Par exemple, une grande marque de Tennis n'aurait-elle pas voulu s'approprier l'identité du tennis sur Internet en devenant l'organisme de gouvernance des noms de domaine ".tennis"? En décembre 2017, 1500 noms de domaine ".tennis" avaient été créés seulement. Qu'en sera t-il dans 10 à 20 ans avec les générations à venir?

L'annuaire universel (Pages Jaunes)

Le projet John Wolley est un concept de pages jaunes universelles basé sur la création d'une extension Internet de type ".marque" et qui va exploiter des noms de domaine de villes et villages uniquement. Consultez les slides (en anglais) ci-dessous pour mieux comprendre.

JohnWolley_Online

Le prochain cycle d'appel à candidatures approche...

...est les nombreux candidats à une nouvelle extension Internet ne veulent pas se lancer dans un projet qui leur coûtera plus en entretien que les revenus annuels générés par la vente de noms de domaine via le réseau des bureaux d'enregistrement accrédités.

Il existe de nombreuses extensions à très fort potentiel et de nouvelle(s) méthode(s) qui ont démontré que vendre des noms de domaine en tant que registre peut être lucratif. Chez Jovenet Consulting, nous serions heureux de vous aiguiller vers des idées de commercialisation innovante.